• Principe Reiki : méditer sur la gratitude et le respect de la vie

    29.jpg

    Parmi les principes du Reiki, nous pouvons méditer sur ce que nous apporte l'énoncé suivant : "Aujourd'hui, juste aujourd'hui, aie de la gratitude et du respect envers tout ce qui vit".

    Le respect d'autrui et de toute forme de vie est essentiel pour une vie harmonieuse. Quant à la gratitude, elle nous permet aussi d'apprécier chaque moment de notre vie, d'être globalement plus optimiste et en meilleure santé.

    Respect et gratitude envers tout être vivant

    Comme l'explique Matthieu Ricard, moine bouddhiste, et auteur de nombreux ouvrages traitant de l'altruisme et de la compassion : "On peut définir l’amour altruiste comme "le désir que tous les êtres trouvent le bonheur et les causes du bonheur."
    Ce désir altruiste s’accompagne d’une constante disponibilité envers autrui alliée à la détermination de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour aider chaque être en particulier à atteindre un authentique bonheur."

    Comme dans toute la philosophie bouddhiste, l'altruisme englobe "tous les êtres". Ceci nous rappelle qu'il est important de porter secours lorsque cela s'avère nécessaire, à tout le monde - sans connotation de préférence, car nous sommes plus enclin à aider notre famille ou un ami proche, qu'à porter secours à quelqu'un que nous ne connaissons pas. Cette philosophie qui s'applique à "tout être" englobe les personnes, les animaux et les végétaux.

    Respect et gratitude envers tout être vivant, c'est aussi ne pas détruire des forêts à outrance, ne pas polluer les eaux ou l'air que nous respirons, ne pas faire souffrir les animaux, etc...

    Si l'on y réfléchit, nous ne sommes pas un petit être séparé du reste des êtres, mais nous sommes tous interconnectés. On commence à parler de plus en plus de l'urgence de prendre soin de la planète si nous ne voulons pas voir les générations futures souffrir par nos attitudes égoïstes. Déjà, des maladies d'aujourd'hui pourraient être évitées si notre environnement avait été respecté et n'avait pas été pollué.

    De même, on observe des maladies endémiques chez les animaux d'élevage. Cela devrait nous faire réfléchir à la façon dont ces animaux sont traités - pour certains, ils naissent en batteries, ne voient pas le jour, et finissent un jour dans notre assiette après une existence de souffrances passée dans le confinement d'un hangar.

    Dans son très beau livre intitulé "Message des hommes vrais au monde mutant", la journaliste américaine Marlo Morgan, décrit son expérience auprès des Aborigènes d'Australie. Elle a vécu dans une tribu pendant une année et s'est adaptée au mode de vie de ce peuple. Marchant des journées entières, ils ne s'arrêtent que pour dormir. Ils savent qu'ils auront toujours de quoi manger. Ils se servent des végétaux, et lorsqu'ils ne peuvent pas faire autrement, ils chassent en prenant toujours soin de ne pas faire souffrir l'animal et en remerciant l'esprit de l'animal de les nourrir. Et, bien sûr, ils ne gaspillent pas. Rien n'est jeté. Tout est recyclé.

    Si l'on considère aujourd'hui le problème de la faim dans le monde et que l'on observe la quantité de nourriture qui est jetée dans nos pays industrialisés, n'y a t'il pas là un petit effort à faire pour rééquilibrer les choses ? Ceci tient aussi du respect envers autrui.

    Avoir de la gratitude envers la vie, la nature, prendre le temps de s'émerveiller devant de petites choses, c'est aussi renforcer son optimisme et améliorer sa santé morale et par conséquent physique. Evidemment, il y a beaucoup de choses qui peuvent aller de travers dans une vie. Il demeure important de prendre le temps d'y penser en faisant la liste de tout ce que nous avons : un toit sur notre tête, de la nourriture, la santé et même la vie. C'est aussi l'occasion d'unir notre âme et notre coeur à ceux qui n'ont plus de toit (observez le périple des migrants et demandez vous ce que ressent quelqu'un qui lâche tout du jour au lendemain, sans bagages) de nourriture (nous avons parlé de la faim dans le monde et c'est au coeur des femmes qui luttent pour nourrir leur enfant que nous pouvons nous unir), de santé (pensons à tous les êtres qui vivent dans un hôpital et endurent de terribles souffrance) la vie (c'est alors à tous ceux qui nous quittent brutalement que nous pensons, victimes d'attentats, d'accidents de la route, de problème de santé soudain et disparus trop rapidement).

    Pour vivre dans l'harmonie et vivre le plus possible heureux, il nous faut comprendre l'importance de la gratitude et du respect. Traiter les autres comme nous voudrions qu'ils nous traitent, respecter son environnement, donner du temps (pas forcément de l'argent) à ceux qui ont besoin de compagnie, éviter de créer de la souffrance envers autrui (humain, animal ou végétal).

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :